Expositions 2021

Francine Calame

Femmes de papiers

Francine Calame nous ouvre son univers fantastique. Les sculptures ont été créées à partir de bois flotté, de pierres et aussi de papier à base de fibres naturelles provenant de l’ail, de la rhubarbe ou encore des asperges. L’origine de ces sculptures est à chercher dans les petites statues féminines du paléolithique ainsi que dans les déesses de diverses mythologies. Déesses ou diablesses, féés, mères,
sœurs, filles ou épouses, amantes, alliées ou ennemies… A vous de trouver la clé.

Du 9 au 25 avril

Ouverture exposition : le 9 avril à 18h00

_____________________________________

Raphaël Meneghelli, Claudia Voyame-Giamberini

Poèmes, Peintures, ETC

Raphaël Meneghelli, poète et chanteur,a publié trois livres de poésie ainsi qu’un cd avec le groupe Divine Comédie. C’est le besoin d’inventer des univers aux couleurs différentes, qui le pousse hors de sa zone de confort. Pour cette exposition, il s’est associé avec Claudia Voyame-Giamberini, de Bassecourt, une artiste passionnée créant à l’adrénaline, afin de nous embarquer dans un monde
hautement coloré, dont l’interprétation est librement laissée au visiteur.

Du 28 mai au 13 juin

Vernissage le 28 mai à 17h00

_____________________________________

Bernard Mougenot

Sculptures d’hier et d’aujourd’hui

Bernard Mougenot est un sculpteur autodidacte et passionné par le travail du bois. D’essences et de styles divers, ces créations en petit format présentent comme fil conducteur le côté délicat de la vie et une douce sensualité, la main de l’artiste leur assurant toujours une précision d’exécution certaine. Laissez-vous surprendre, car certaines ce ces créations sont pour le moins énigmatiques. Au visiteur de dialoguer intérieurement avec elles…

Du 3 au 12 septembre

Vernissage 3 septembre à 18h00

_____________________________________

Sarah Sté

Rives et Passages

Sarah Sté est attentive aux transitions spatiales et temporelles… attirée par la mer, qui en est une métaphore privilégiée. Ses teintes, son rythme et ses rivages lui inspirent une nostalgie lointaine, à la lisière du songe et de l’éveil. Pour un partage ouvert sur notre propre imaginaire, l’artiste nous invite à un voyage vers des mondes et des êtres entrevus, des histoires murmurées. Par le jeu des mots et de la matière souvent recyclée, la couleur qui donne corps, la transparence, les voilà qui se révèlent, entraînés dans le sillage du tracé léger qui les ancre un peu, leur donne une certaine visibilité avant qu’ils ne s’évanouissent dans les brumes du souvenir…

Du 17 septembre au 3 octobre

Vernissage 17 septembre à 18h00

_____________________________________

Lou Rais

Un monde organique et irrationel

Lou Rais propose un laboratoire à l’intersection de trois mediums: le graphisme et la sculpture liés par la photographie. La surface graphique, conçue en papier, devient sculpturale par l’injection de l’ombre et de la lumière à travers une plaque de verre. Les surfaces s’en trouvent métamorphosées en un résultat évoquant un monde organique et irrationnel. Ce travail de recherche s’inscrit dans une quête d’expérimentation en parallèle de son activité de graphiste à Zurich.

Du 15 au 31 octobre

Vernissage 15 septembre à 19h00